2017-10-9 EDUCATION A LA SANTE

Je suis Benoît MICHEL, psychologue au sein du service du Dr X.-Y. Zendjidjian (Pôle de psychiatrie de la Conception) et je coordonne l’organisation d’un Festival d’Éducation à la Santé

Ce projet consiste en une série de 9 conférences gratuites et grand-public, organisées du 09 au 20 octobre à l’AP-HM (une conférence par jour, de 18h à 19h30).

Chaque conférence permettra d’aborder un thème ayant trait à la santé physique et mentale (par ex. : sommeil, alimentation, gestion du stress, addiction, activité physique, mémoire et fonctions cognitives, etc.)1. L’animation sera assurée par un groupe de professionnels de l’AP-HM.

« Et si j’apprenais à prendre soin de moi ! » est l’accroche de notre Festival. Le but est en effet de faire la promotion d’une meilleure hygiène de vie au quotidien auprès du grand-public. La démarche est celle de l’éducation à la santé et se veut accessible à tous (conférences dynamiques, proposition de conseils accessibles et de méthodes pratiques d’amélioration de l’hygiène de vie jour après jour).

Vous trouverez une page dédiée à l’événement sur le site de l’AP-HM (http://fr.ap-hm.fr/agenda/1er-festival-d-education-a-la-sante-et-au-bien-etre-09au20102017) : le programme complet des conférences ainsi qu’un résumé de celle-ci y sont disponibles.

Nous pensons que les médecins du département (Marseille en particulier) pourraient être intéressés par ce Festival et en informer leur patientèle (par exemple en disposant l’affiche et/ou le prospectus de l’événement que je me permets de joindre à ce message).

Pour tout renseignement, merci de me contacter :

Benoît MICHEL

Hôpital de jour - Service du Dr X.-Y. Zendjidjian

9, rue Lafon - 13006 MARSEILLE

04.91.43.59.10/34

benoit.michel@ap-hm.fr

06.86.56.06.71



1À noter également la tenue d’une conférence spéciale autour des idées reçues sur les troubles psychiques et la santé mentale. Cette soirée intitulée « Non la schizophrénie n’est pas un dédoublement de personnalité bon sang ! » proposera de façon détendue et interactive un échange avec le public sur les nombreuses représentations stigmatisantes (et erronée s !) qu’on entretient envers ce qui touche à la santé mentale.

Au-delà de la démarche de déstigmatisation, cette conférence spéciale sera aussi l’occasion de sensibiliser le grand-public à la « normalité » de la santé mentale et, de fait, à celle de ces dysfonctionnements et des soins existant pour les traiter. Notre message est que les « troubles psys » ne méritent pas les tabous dont sont épargnées les maladies somatiques – pourtant toutes aussi « naturelles » : puisqu’il il existe évidemment une santé mentale, il existe donc naturellement aussi des problèmes de santé mentale ; et ceux-là, tout comme les troubles somatiques, se soignent, à l’hôpital notamment.